Ces albums que j’écoute en boucle

Music notes

Généralement en musique, je picore juste 2 ou 3 titres d’un album. Ma playlist est donc un patchwork très varié de plein d’artistes issus d’univers différents. Mais il y a quelques exceptions et donc quelques albums que j’écoute entièrement, sans sauter de chansons. J’avais envie de les partager avec vous.

  • Rock in Chair – Florent Mothe

J’avais succombé à la voix de Florent Mothe avec L’Assasymphonie issue de Mozart L’Opéra Rock, et j’avais attendu avec une grande impatience qu’il sorte son propre album.

Je ne me lasserai vraiment jamais de cet album car il met avec exactitude des mots sur ce que je ressens, et me permet d’extérioriser  mes pensées.

Par exemple Arrête exprime à la perfection ce que j’éprouvais lors de ma dernière relation sérieuse, cette phase douloureuse où on se déchire sans oser se quitter. Pareil pour Les Blessures Qui Ne Se Voient pas qui reflète avec une justesse presque parfaite ce que je traverse depuis quelques années, cette fierté qui me pousse à ne pas parler de mes fêlures à mes proches. Il y a aussi des chansons plus rythmées, plus joyeuses, que j’écoute avec plaisir pour me rebooster.

Et petit exploit à mes yeux, Florent Mothe a réussi une reprise topissime de Bohemian Rhapsody. Je fais partie de ses personnes qui ont du mal quand on ose toucher aux chansons de Queen car ce sont souvent des massacres, et j’avoue que cette version assez différente de l’originale est vraiment très belle.

Bref, c’est un album que j’aime d’un amour fou, et j’ai hâte de voir ce que réserve le second opus de Florent Mothe 🙂

 

  • Des silences en bascules – Gaël Faure

J’ai découvert, ou plutôt redécouvert, cet artiste un peu par hasard. J’ai tout de suite accroché avec cette voix un peu particulière à la sonorité à la fois chaude et sensible. J’ai écouté l’album d’une traite et je l’ai adoré dans son intégralité. Du coup, je me suis renseignée sur ce qu’il avait fait avant cet opus et je me suis aperçue qu’il avait participé à Nouvelle Star en 2006, saison qui a mis en lumière Christophe Willem. Je ne l’avais vraiment pas reconnu, mais après coup c’est juste cohérent que je l’adore aujourd’hui car je l’avais déjà beaucoup aimé à l’époque.

Parmi ces très belles chansons, mes petites pépites sont Sibérie, qui est une jolie fable sur les envies pas toujours synchro dans un couple, Avoir Sans Être, qui est une analyse pertinente de notre façon d’agir, et On Dirait L’Islande, qui m’évoque un peu la description d’un paysage auquel on est attaché mais qui nous manque.

Et là aussi on trouve une reprise vraiment hyper agréable à écouter, Le Petit Bal Perdu de Bourvil, que j’aime déjà beaucoup de base. Je trouve que Gaël Faure lui donne une dimension encore plus mélancolique sans tomber dans le pathos. J’ai redécouvert les paroles et j’aime encore plus cette chanson maintenant 🙂

 

  • Louis Delort & The Sheperds

Louis Delort a participé à la seule saison de The Voice que je n’ai pas suivie. Je ne l’ai donc pas découvert à cette occasion mais grâce à la comédie musicale 1789 : Les Amants De La Bastille, mais cette fois encore bien après tout le monde car je n’ai vu que ce spectacle que très récemment. Et j’ai vraiment adoré sa voix ultra singulière. Du coup, un fois le visionnage du spectacle terminé, j’ai couru sur Google voir ce qu’il avait fait après, et j’ai tout de suite passionnément aimé à la fois les textes et les mélodies. C’est vraiment bien écrit, parfois très entraînant, d’autres fois le rythme est plus doux . Un beau mélange qui s’écoute avec plaisir du début à la fin.

J’aime beaucoup M’appelle Pas Chéri, assez rythmée et qui exprime très bien mon état d’esprit du moment, et La Rumeur, qui est une très jolie mais un peu triste illustration de ceux qu’on peut ressentir quand on est victime d’une rumeur.

 

  • Every Second Counts – Plain White T’s

J’ai écouté cet album en boucle pendant toute mon adolescence. Je me posais dans ma chambre, je mettais le CD dans ma chaîne HiFi et je faisais mes devoirs. Et maintenant à chaque fois que j’écoute, je suis instantanément replongée dans mon passé, vers cette époque où ça commençait à partir en vrille mais sans gravité.

Je n’arrive pas à écouter une seule chanson, je n’ai jamais réussi à picorer ou à le stopper. Une fois qu’il est lancé, je l’écoute entièrement, c’est sûrement psychologique.

J’aime vraiment chacune des chansons qui le compose, mais si je devais n’en choisir qu’une, ce serait Write You A Song, qui est la plus belle déclaration d’amour que j’ai jamais entendue. J’aurai adoré écrire un truc dans ce style 🙂

 

J’espère que cet article vous aura plu et qu’il vous aura permis de découvrir ou redécouvrir des artistes vraiment talentueux. Et n’hésitez pas à me dire en commentaire les albums que vous aimez au point de les écouter du début à la fin 🙂

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Ces albums que j’écoute en boucle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s